Mon expérience de la cure de jus !

Bonjour à tous,

j’ai, il y a peu, expérimenté une seconde fois la cure de jus, et j’avais envie de vous faire un retour dessus 🙂

D’abord, pourquoi j’ai fais cette cure ? A vrai dire, je n’ai pas vraiment de réponse à ma propre question. C’était plus un défi sur moi-même, faire l’expérience de me confronter à ma dépendance du « manger », la contacter pour mieux l’appréhender. Je suis plutôt du genre à ne jamais sauter de repas, que j’ai faim ou non, et je touche souvent le fait qu’il s’agit plus d’un automatisme que d’un besoin. Alors oui, j’ai déjà lu des infos sur le bienfaits des cures de jus, mais ma motivation première prenait origine dans ce défi de dépassement de moi lancé à moi-même.

Comment je l’ai vécu ? Finalement assez facilement. J’étais étonnée que la faim mette 2 jours à venir, et de la voir pointer puis s’en aller. Il s’agissait, les 2 fois, de cure de jus (fruits/legumes), et non des jeune à l’eau ou sec.Je pense que pour moi, ça faisait la différence ! Ces autres formes seraient une autre étape à laquelle mon cerveau n’est pas encore prêt je crois 😉 Cette seconde fois, j’ai senti des phases , des états intérieurs se dessiner pendant cette cure : des moments où je sentais des émotions remonter, des moments de grande pêche et d’autres de grande fatigue.

Qu’est-ce que ça m’a apporté ? Déjà la satisfaction d’avoir relevé ce défi lancé à moi-même. Aussi une impression intérieur d’avoir purifié mon corps en le laissant se reposer. Et surtout une re-découverte des aliments ! J’ai été stupéfaite les 2 fois de me rendre compte comme chaque aliment avait une saveur extraordinaire, dès que je reprends à manger. Chaque fruit, chaque légume, reprend toute sa saveur. Cela me fait penser à la fois où j’ai fais l’expérience d’un mois sans sucre. Je découvrais le gout si sucré des fruits. Mes papilles n’avaient jamais ressenti autant de plaisir ! Cette fois-ci aussi, à chaque jus bu, je sentais mon corps qui se régalait, mes cellules qui se réjouissaient…

Ce que j’ai appris de cette rapide expérience, c’est que je mange souvent sans faim, et que comme je mange sans faim, j’ai besoin d’épices, de sucre ou autre pour éveiller mes sens… Alors que dès que mon corps appelle à manger, chaque sensation est goûtée et appréciée. Il me semble que l’on peut appliquer ce principe à tous les domaines de notre vie : observer, ressentir l’envie s’éveiller en soi pour mieux goûter le plaisir de répondre à cette envie. Cela fait toute la différence, entre se nourrir (de quoi que ce soit : d’amour, d’affection, de sexe, de culture, d’expériences, d’apprentissages….) par peur de « manquer » ou de ne pas avoir assez, répondre pour devancer un besoin qui prend naissance dans notre tête… ou nourrir un besoin qui part du corps, de notre expérience directe et concrète dans le présent.

Cette simple expérience a su me ramener à mon corps, à ses sensations, à l’écoute de ses besoins, par cette expérience de non réponse aux besoins dictés par ma tête, cachant évidemment des peurs. Je n’ai pas encore touché précisément cette peur cachée derrière mon besoin de manger sans avoir faim. Je pense un besoin de sécurité et de réconfort au travers du respect de cette habitude, et de l’absorption de cette nourriture qui réchauffe et remplie. L’expérience d’un mois sans sucre m’avait d’ailleurs bien mis en avant cette tendance chez moi. Le sucre avait été facile à éliminer (j’en consomme déjà peu), mais j’avais subi un vrai manque (émotionnel biensur !) de chocolat… au point d’avoir trouvé un chocolat 100% cacao super amer mais dont je me délectais ! Quoique le mot n’est pas juste, surtout je répondais à ce besoin de réconfort, je cherchais à retrouver cette sensation d’apaisement qu’il me procure.

Ce fut donc une brève et riche expérience. Je conseille malgré tout de ne pas le faire comme moi en plein hiver car ça donne super froid ! Mais il y avait surement un part inconsciente de moi qui avait envie de mettre mon corps à rude épreuve pour mieux réussir à l’éprouver 😉

A bientôt !

liz.

Retrouvez-moi sur mon site : http://www.liz-perret.com/

liz perret

Bonjour 🙂
Je suis coach clairvoyante, facilitatrice de Reconnexion à Soi… et je suis la maman de 2 enfants de 11 et 12 ans.
Je suis surtout une femme passionnée ! Mes passions sont passées une à une par le maternage, la parentalité bienveillante, les pédagogies alternatives, les médecines naturelles, l’alimentation saine, les cosmétiques fait maison, l’éducation populaire, l’écoute active, la psychologie positive, le développement personnel, les soins énergétiques, la féminité, la spiritualité …
Curieuse par nature, j’adore apprendre et partager mes passions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *