Invitez la Psychologie Positive dans votre Famille !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous partage un post spécial Psychologie Positive :) Ça vous tente ?

Tout d’abord, je vous propose de faire un point sur ce qu’est la Psychologie Positive.

Pour résumer il s’agit d’une science humaine qui étudie le fonctionnement « optimal » des individus, des groupes, des institutions, des entreprises et de la société en général. Elle s’intéresse aux meilleures conditions pour favoriser le bien-être et l’épanouissement de chacun. Afin de dégager des théories applicables au plus grand nombre, des chercheurs ont alors observé pendant plusieurs années des personnes heureuses en couples, des chefs d’entreprise à succès, des personnes qui vivent longtemps et en bonne santé, des familles unies, des groupes qui fonctionnent …

Cette façon de procéder se distingue des travaux de la psychologie traditionnelle qui jusque-là étudiait plutôt les personnes souffrant de maladies mentales, de mal être, ou les groupes qui dysfonctionnent afin d’y trouver des solutions de rééquilibrage. Ici, la science se penche plutôt sur ce qui fonctionne afin d’en dégager les raisons et les façons de faire.

Le père fondateur de la Psychologie Positive est Martin Seligman qui était, avant de prendre ce tournant novateur, le président de l’Association des Psychologues Américains. Il était spécialisé dans l’étude de la dépression.

Ces études ont pu dégager certains facteurs favorables au bonheur. Voilà ce que je propose de partager avec vous !

On apprend que notre niveau de bien-être est seulement conditionné à 10% par notre environnement. Bref, notre bonheur n’a que très peu  à voir avec le fait que l’on soit marié ou célibataire, avec des enfants ou non , riche ou pauvre, avec ou sans travail, en bonne santé ou malade, obèse ou taille mannequin… Notre  niveau de bonheur serait en fait conditionné à 50% par la génétique (cette hypothèse reste pour moi à développer… je pense que cela peut-être expliqué par l’influence du bien-être de nos parents et notre famille sur notre construction). Enfin, les 40% restants sont le fruit de notre façon de voir les choses, de penser… Voila la bonne nouvelle ! La psychologie positive propose donc d’agir sur ces 40 % :)

L’hypothèse avancée est que ce ne serait pas notre parcours de vie qui influence notre épanouissement. Mais à l’inverse, ce serait notre niveau de bonheur et notre vision sur le monde (et sur nous-même) qui influencerait notre parcours de vie ! On peut voir ici le rapprochement avec le courant de la pensée positive … Qui au passage n’est pas la même chose.

Martin Séligman a dégagé 5 facteurs de bonheur principaux :

  • une vie agréable
  • une vie engagée où l’on expérimente le « flow »: ces moments où l’on ne voit pas le temps passer car on fait quelque chose qui nous plait, qui nous porte et qui nous donne le sentiment d’être en développement
  • une vie qui a du sens alignée avec nos valeurs profondes
  • des relations interpersonnelles (mais pas la peine de courir les amis Facebook, car au delà de 10 amis, les effets bénéfiques sont inchangés!)
  • le sentiment d’accomplissement de soi (l’estime de soi, la confiance en soi…)

Ainsi, la psychologie positive nous invite à être devenir  attentif aux petits plaisirs de la vie qui ont un effet positif plus durable. Gagner au loto, tomber amoureux, avoir un enfant, acheter une maison ou la voiture de ses rêves auraient une influence sur notre niveau de bonheur limitée à 18 mois/ 2 ans. Après quoi, on retomberait au niveau de bonheur que nous avions avant cet événement.

Elle nous incite également à identifier les moments de « flow » dans notre vie. Tout comme les émotions de colère ou de tristesse nous montrent ce qui ne nous convient pas ou plus, cet état intérieur et nos émotions de joie nous montrent le chemin à suivre. La Psychologie Positive nous amèneainsi rapidement à requestionner en profondeur notre façon de vivre notre quotidien. On arrive vite au postulat que pour être épanoui, nous devrions exercer une activité professionnelle qui conjugue à la fois nos forces et nos passions. Ceci permettrait de vivre le travail comme un accomplissement de soi et non comme une obligation financière. 

Enfin, cette science invite chacun à se reconnecter à ses valeurs, à ce qui nous porte, et ce à quoi on aimerait contribuer dans  ce monde. La dépression serait d’ailleurs liée à un sentiment de perte de sens dans la vie. Ainsi, en allant chercher du coté de notre vision de la vie idéale, la Psychologie Positive nous aide à débroussailler le chemin de la recherche de notre mission de vie !

Je vous partage 5 petits exercices Spécial Parents ! Pour booster votre propre bien-être et par conséquence améliorer vos relations.

  • Rédigez une page où vous vous présentez sous votre meilleur jour. Expliquez en quoi vous êtes un super parents, parlez de toutes les choses que vous avez fait jusqu’à aujourd’hui et qui vous rendent fière du parent que vous êtes !
  • Je vous invite ensuite notez chaque soir pendant 1 mois, 3 choses qui vous ont apporté du plaisir dans votre journée. Cela peut être des petites choses : avoir eu plaisir à déguster son café le matin, le paysage vu de sa fenêtre, un câlin avec son enfant, avoir vu une amie… Faites le au moins 21 jours, c’est le temps dont votre cerveau a besoin pour se créer des nouvelles habitudes. Vous remarquerez qu’en s’appliquant à cet exercice, vous allez rapidement repérer (et savourer!) les nombreux petits plaisirs qui parsèment notre vie. Mais que l’on ne voit plus quand notre moral est en baisse… 
  • Dans le cas où ce soit votre relation à votre enfant, votre conjoint ou votre travail qui est difficile en ce moment, je vous propose une petite variante à faire à la place ! Notez chaque soir, 3 anecdotes agréables en lien avec la personne ou le domaine concerné.
  • Je vous invite à aussi compléter ces prises de notes, en indiquant chaque jour une chose dont vous êtes fier. Là aussi, ce peut être une petite chose comme avoir réussi un gâteau, vous être motivée pour aller à la gym, avoir exprimé votre émotion à quelqu’un, avoir su accompagner votre enfant dans sa colère, avoir fini un dossier au travail …
  • Dernier exercice, prenez le temps de répondre par écrit à cette question :  » Sans contrainte financière, que ferais-je de ma vie ? A quoi je la dédierai ? A quoi j’aimerais contribuer dans ce monde ? ». Ici on va questionner sa vie idéale et observer si votre chemin de vie s’approche ou s’éloigne de ce qui nous anime en profondeur.

Pour finir, je vous propose dans la vidéo ci-dessous un petit jeu de psychologie positive à faire avec vos enfants !!

Cliquez ici pour accéder à mon site « S’épanouir en Famille »

 

 

 

A Propos de l’auteur

liz perret
Bonjour :)
Je suis psycho-énergéticienne, spécialisée dans l’accompagnement parental et familial… et surtout la maman de 2 enfants de 11 et 9 ans.
Depuis leur naissance, je me suis passionnée pour le maternage, la parentalité bienveillante, les pédagogies alternatives, les médecines naturelles, l’alimentation saine, les cosmétique fait maison, l’éducation populaire, l’écoute active, la psychologie positive, les soins énergétiques, la féminité au sens large… Curieuse par nature, j’adore apprendre et partager mes passions :)

Laisser un commentaire