Les émotions : Ma sélection de livres 2-5 ans

Parler des émotions avec les enfants est essentiel pour les aider à comprendre ce qui se passe en eux. Elle sont comme une vague qui les traversent et ils sont bien souvent dépassés par ces dernières.

Notre façon d’y réagir va conditionner la façon dont eux-même vont apprendre à les accueillir… ou à les rejeter ! Cette différence n’est pas des moindre et va influencer l’estime d’eux-même qu’ils vont progressivement développer.

Le moment de l’émotion n’est pas celui le plus propice pour en parler. Voilà pourquoi j’aime beaucoup le support des livres pour aborder ces sujets. Les lectures sont aussi souvent l’occasion d’en parler avec eux et de les interroger sur leurs ressentis, ou sur comment ils aimeraient qu’on les accompagne dans leurs émotions.

Je vous ai fais une sélection de livres pour les plus petits en fonction de notre bibliothèque familiale. Il y a certainement de nouveaux livres très intéressants sortis depuis (mes enfants ont 11 et 9 ans), mais certains restent des classiques 😉

20622112_10155603339266912_4652156223272826729_n

« Grosse colère » est un des livres que ma fille adorait. Je ne l’ai pas retrouvé dans nos affaires, je ne pourrais donc pas vous le raconter plus en détails. Mais je me rappelle de ce petit garçon qui rentre contrarié de sa journée et qui est envoyé dans sa chambre par son papa. Sa colère se met alors à monter en lui… Voilà un gros gorille qui apparaît et qui se met à tout casser dans sa chambre ! Finalement le petit garçon va finir par l’empêcher par casser un de ses camions préférés, et va retrouver son calme. Bon évidemment, je ne conseille pas le « va dans ta chambre, tu redescendras quand tu seras calmé », mais plutôt un accompagnement de la colère par l’adulte. En effet, l’enfant est souvent lui-même victime et paniqué par cette émotion qui l’envahit. Mais je me rappelle que, pour nous, ce livre  a été l’occasion de mettre des mots sur la colère et sur les ressentis intérieurs qui l’accompagnent. Il avait aussi permis la « dépersonnalisation » de l’émotion : C’est-à-dire que l’on est pas cette colère, c’est plutôt elle qui nous rend visite ! Je me rappelle de Mélia qui me parlait de son gorille qui était là 😉

20638474_10155603339281912_4186619518272025236_n

Ce livre, je l’ai lu des centaines  de fois ! C’est l’histoire de grand-mère Sucre et grand-père Chocolat qui sont très amoureux et vivent dans une maison en bonbons. Ils se disent « des mots ronds comme des marrons et lisses comme du réglisse ». Parfois, ils se fâchent, et quand ils se fâchent, ils ne s’aiment plus du tout : ils se disent « des mots froids comme de la glace, des mots pointus comme des couteaux ».  Un jour, ils se sont tellement fâchés que grand-mère Sucre s’est retrouvée dehors. Toute triste, elle est parti construire une maison en pierres… mais grand-mère Chocolat manque. Elle décida d’aller le rejoindre, sauf qu’il ne répondit pas. Le ciel entendant ses pleurs se mit à pleuvoir tellement fort que la maison en bonbons se mit à fondre… Grand-père chocolat parti alors rejoindre grand-mère Sucre mais cette dernière était bien en colère ! « Alors le grand-père Chocolat a fait quelque chose qui peut servir, parfois, quand on est fâché avec ceux qu’on aime bien. Il s’est rapproché, et il a chuchoté des paroles si douces et si sucrées que la grand-mère Sucre lui a ouvert la porte de sa maison en pierre. Quand ils se sont retrouvés, ils étaient tellement contents qu’ils se sont embrassés… embrassés… embrassés toute la journée ! Si bien que, le soir, le grand-père Sucre avait une bouche… en sucre, et la grand-mère Sucre une bouche… en chocolat ! ». J’adore <3 l’histoire est trop mignon je trouve. L’histoire parle d’Amour amoureux, de Communication Non Violente et de Pardon. C’est un livre plastifié, elle convient donc très bien aux plus jeunes.

20663636_10155603339371912_7394781288112066853_n

J’aimais aussi beaucoup celui-ci sur le thème de l’Amour sous ses différentes formes. Je vous en partage le texte:  « L’amour, c’est comme si pleins de papillons rose volaient dans mon cœur et dans mon ventre, ça fait des guili tout doux (…). Ça donne envie de chanter, de danser et d’escalader les plus hautes montagnes pour dire à tout le monde… je t’aaaiiiiime !!! (…). Quand j’aime quelqu’un pour de vrai, je le serre dans mes bras et je le serre aussi fort que mon doudou préféré ! (…). Quand j’ai un copain, je prends soin de lui et je l’aide s’il a besoin de moi. J’essaie de ne pas lui faire de la peine. Sinon, c’est comme si je me fâchais avec moi-même et ça me fait mal au cœur. Quand je suis un peu triste, les câlins, ça me fait du bien ! Ça me rassure drôlement, je ne suis plus seul au monde ! J’aime très fort ma maman et mon papa et toute ma famille. J’aime mon chien Poupi… et aussi mes copains ! Je suis très gourmand et j’aime manger. J’adore… les glaces au chocolat… les pâtes… et les fraises ! En fait, il y a beaucoup de choses que j’aime ! J’aime me promener dans les champs avec Poupi, jouer avec mes copains, faire prendre son bain à mon doudou et écouter papi me raconter comment c’était quand il était petit. J’ai beaucoup de chance car ceux que j’aime m’aiment très fort ! L’amour, ça rend heureux ! ».  Les illustrations sont avec le petit lapin sont vraiment adorables <3 Malheureusement, je le vois indisponible pour la vente en ligne à ce jour.

20663590_10155603339276912_2300248961521382764_n

Vous connaissez surement déjà cette collection du Dr Catherine Dolto. Ils décrivent les émotions avec une approche très bienveillantes. Celui sur la colère reprend aussi la métaphore du gorille qui apparaît. J’aime qu’il aborde la théorie du « caprice » et qu’il exprime que la colère part encore plus vite quand les grandes personnes comprennent pourquoi l’enfant est en colère. C’est l’histoire d’un petit garçon (qui parle en « je »), mais c’est plutôt une illustration de « quand je suis en colère… » qu’une vraie histoire. Les enfants peuvent moins accrocher pour cette raison, du moins c’était le cas de mes enfants qui n’ont finalement pas été très fan de cette collection (A part « Caca Prout » et « Ça fait mal la violence » dont je vous parlerai surement une autre fois). Ceci dit moi je l’aime bien ^^ Aujourd’hui, en relisant ce livre, je suis plus septique à propos de cette idée véhiculée qu’il faut chasser son gorille. J’aimerais mieux l’idée qu’il faille lui faire un gros câlin et écouter ce qu’il a à dire… et de là il repartirait rassuré et apaisé 😉 Je précise que j’ai l’ancienne version (pas celle en photo), ils ont peut-être revu la formulation depuis. Il reste malgré tout un support d’échange très intéressant.

20664608_10155603339271912_7724802010065404709_n

J’apprécie celui sur les chagrins car il montre la diversité de ses formes et de ses causes. « Quand on a un gros chagrin, on n’a plus envie de jouer, ni de rire ni d’écouter ce qui se passe autour de nous. Parfois les larmes arrivent si vite qu’on ne peut pas les retenir. Ça fait du bien de pleurer. Il y a des jours où on casse tout et c’est tout simplement parce qu’on a du chagrin. Quand on sait d’où vient le chagrin, on peut en parler à quelqu’un qu’on aime et le chagrin s’en va un peu. Parfois, les gens nous font de la peine sans faire exprès ou sans même le savoir. Quand on fait de la peine à quelqu’un, c’est bien d’aller lui en parler et dire qu’on regrette. Un petit chagrin, ça peut passer tout seul, mais pour un gros chagrin, c’est important d’être consolé. Parfois on n’ose pas dire aux grandes personnes pourquoi on a du chagrin, on a peur de le faire de la peine ou de se faire gronder. Pourtant les grandes personnes ont aussi des chagrins qui les font pleurer. On peut même les consoler, ou les faire rire : ça change les idées et souvent ça chasse le chagrin. Les chagrins c’est comme les orages, la pluie, le vent, ça passe et le beau temps revient. »

20638921_10155603339261912_3033356846057298698_n

Je n’ai pas ce livre là, mais je l’ai ajouté à cette sélection de livre sur les émotions pour la compléter, en abordant le thème de la Peur. Je vous en partage un extrait que j’ai trouvé sur le net: « Des images à la télévision, dans les livres ou au cinéma peuvent faire peur (…) on peut en parler avec les grands, ça aide. Quand on a peur dans une maison, ça aide d’en faire le tour en tenant la main d’une grande personne, en regardant bien ensemble tout ce qui fait peur (…). Les grands personnes ont parfois peur aussi (…). Tout le monde a le droit d’avoir peur. Si on n’avait jamais peur, on ne grandirait pas (…). Chaque fois qu’on grandit un peu, on laisse des peurs (…) derrière nous. »

20638894_10155603339361912_5886967759741458461_n

« Aujourd’hui je me sens…. », voici un livre plus récent que j’ai déjà emprunté plusieurs fois à la bibliothèque. Non pas pour mes enfants car il n’est pas adressé à leur tranche d’âges (bien qu’on l’ai quand même regardé ensemble), mais je l’ai utilisé pour des consultations avec des enfants. Le graphisme du livre reprend celui de la couverture avec à chaque fois, un fond uni, un poisson crayonné illustrant l’émotion et la couleur de l’émotion, et l’adjectif concerné. On pourrait le lire simplement, mais tout l’intérêt d’avoir si peu de texte (juste le nom de l’émotion) me semble justement tout ce que l’on peut proposer autour. Par exemple, pour un petit qui ne lit pas, on peut lui faire deviner l’émotion à partir du dessin. On peut aussi s’amuser à chacun mimer ou grimacer l’émotion. « Comment tu ferais cette émotion, toi? … Moi, je la ferai comme ça… ». Ces échanges peut aussi être complété en demandant à l’enfant comment il se sent dans son corps quand il éprouve cette émotion? Ce que ça lui donne envie de faire? Ou lui demander l’exemple d’une fois où il a ressenti cela.

20638281_10155603339366912_7028416631837025471_n

Je termine cet article par le livre « Petit lutin cherche le bonheur » par mon édition Jeunesse préférée. Il s’agit des « Editions pour penser à l’endroit ». Si vous ne la connaissez pas encore, je vous invite vivement à aller visiter leur site ! « Il était une fois un petit lutin qui voulait le bonheur. Il le cherchait jour et nuit sur tous les chemins. Il le cherchait partout, parcourant le monde de long en large, de haut en bas, mais jamais il ne le trouvait. -Petit lutin, lui dit un jour une coccinelle, tu ne regardes pas là où il faut. Pourquoi chercher bien loin ce que tu as sous les yeux ? Tu vas, tu viens, ton bonheur à la main. Trop occupé à le chercher, tu ne vois pas ce que tu as en toi. Petit lutin regarda ce qu’il avait sous les yeux et vit ses amis. Puis il sourit à sa petite sœur qui lui tenait la main. Enfin, il soupira d’aise en voyant le trésor qu’il avait en lui et sut que désormais il serait heureux! ».

Voilà donc pour ma sélection perso de livres :) Bien évidemment, elle n’est pas du tout exhaustive, mais j’espère qu’elle pourra vous inspirer dans vos recherches :)  Si un de ces livres vous intéressent, cliquez sur son image, vous accéderez directement à un lien d’achat.

A très bientôt !

Liz Perret

Cliquez ici pour accéder à mon site « S’épanouir en Famille »

 

A Propos de l’auteur

liz perret
Bonjour :)
Je suis psycho-énergéticienne, spécialisée dans l’accompagnement parental et familial… et surtout la maman de 2 enfants de 11 et 9 ans.
Depuis leur naissance, je me suis passionnée pour le maternage, la parentalité bienveillante, les pédagogies alternatives, les médecines naturelles, l’alimentation saine, les cosmétique fait maison, l’éducation populaire, l’écoute active, la psychologie positive, les soins énergétiques, la féminité au sens large… Curieuse par nature, j’adore apprendre et partager mes passions :)

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Carole Carole dit :

    « Grosse colère » est aussi dans ma bibliothèque, mes fils sont plus grands (7 et 9 ans) mais aiment toujours le lire à l’occasion ! Quant à la punition « va dans ta chambre »,il suffit d’expliquer à l’enfant que dans d’autres maisons, d’autres familles, ces méthodes sont utilisés, ça améliore leurs connaissances du monde et de toutes façons, ne nous leurrons pas, à l’école ils apprennent très vite le registre des punitions 😉

  2. Anaïs Belaval dit :

    Grand père sucre et grand mère chocolat je l’adore!!!

Laisser un commentaire