La balle rebondissante

le

J’ai longtemps cru que j’étais une balle rebondissante, vous savez, le genre de balle en plastique aux couleurs flashy, qui rebondit toujours plus haut !

balle-rebondisanteEt c’est d’ailleurs ce que ma famille et mes amis me disaient. « Tu rebondis bien, dis donc ! » C’est bien sûr un compliment !

Après avoir été harcelée psychologiquement sur mon premier poste,  j’ai rebondi ! Après avoir compris que mon mari préférait les hommes et me laissaient avec deux bébés de 2 et 3 ans, j’ai rebondi ! Après avoir repris les études pendant 1 an, en viticulture, pour me rapprocher de ma mère et m’apercevoir que ça ne le ferait pas, j’ai rebondi ! Après m’être aperçue que je travaillais 70 heures, sans presque plus voir mes enfants, dans un restaurant qui pourrissait de partout, gorgé de cafards, dirigé par un incompétent, j’ai rebondi ! Etc etc…

Mais voilà, j’allais rebondir jusqu’à quand ? Je me sentais comme une vieille balle, je rebondissais de moins en moins vite, de moins en moins haut ! Et je me disais que comme elle, un jour, sans prévenir, au détour d’un rebond, je me casserai en deux ! J’avais hâte de trouver un super chéri, de constituer une famille, d’avoir un super job, qui m’épanouisse et me rémunère, j’avais hâte d’être stable ! J’avais hâte de m’installer dans une routine paisible et sécurisante ! Car on me faisait bien comprendre que rebondir c’est bien, mais que c’est drôlement instable ! Car oui, la balle qui rebondit, ne se tient pas tranquille dans son joli panier, elle est « instable »… C’est ce qu’on me disait aussi  » Anne, tu es instable » ! Et là, ce n’est pas un compliment, c’est un jugement négatif ! On me juge sur mon incapacité à trouver un boulot et à y rester, on me juge sur mon incapacité à trouver un chéri et à rester avec, etc…

Cela me demandait tant d’effort de rebondir ces dernières années, que j’avais peur que ce soit la fin, j’en avais marre, j’étais fatiguée… J’étais presque persuadée qu’au prochain rebond, je me casserai !

« D’un atout que j’avais, j’en avais fait une croyance limitante ! « 

Bref, en ce début d’année 2017, il fallait que je quitte mon compagnon, je le sentais au plus profond de mes tripes ! Non pas qu’il n’était pas bien, mais je ne l’aimais pas « assez ». Cela faisait 6 ans que nous vivions ensemble. Nous avions de très bons moments ensemble, mais la vie était compliquée. C’était une évidence, mais j’avais peur ! Et si je me cassai ? Je restais du coup là, mal dans mon couple, sans oser rebondir encore une fois.

Heureusement ! Lorsque l’on prend conscience d’une de nos croyances limitantes, le plus dur est presque déjà fait ! On sait quel dragon, il faut combattre ! Ma vie était ainsi faite d’épreuves, tout cela dans un but précis : mon développement personnel, la naissance de mon moi « parfait » ! Je n’étais pas faite pour une vie plan-plan, ma vie devait me booster dare-dare vers la meilleure version de moi-même ! Et il m’avait été donné d’avoir les atouts d’une balle magnifique et rebondissante !

J’ai donc compté sur ma foi, ma foi en la vie, en l’univers, sur ma persévérance,  sur l’amour que j’ai pour mes enfants,… J’ai lâché prise sur ma croyance limitante, j’ai repris confiance en moi, je me suis prouvée que je pouvais vivre toute seule, me débrouiller sans homme (oui, j’arrive encore à changer ma roue crevée de voiture toute seule ; oui, j’arrive à réparer un bug sur mon site internet, etc…),… J’ai repris confiance en mon pouvoir ! Je me suis ré-ouverte à mes qualités, à mon pouvoir personnel, et je vois bien, que je suis sur le bon chemin, l’univers me permet de naviguer dans le flow, je contourne les obstacles d’un sourire, je trouve des solutions en un claquement de doigt !

Oui, je viens de prendre deux leçons de vie :

  • Arrêter d’écouter les jugements des autres
  • M’écouter moi en gardant confiance en mes actions, et ma foi

Beau week-end à vous,

Anne, la balle rebondissante !

A Propos de l’auteur

Anne
Le végétarisme a résolu beaucoup de mes dilemmes : Comment être dans la non-violence ? Comment diminuer la faim dans la monde ? Comment diminuer la souffrance animale ? Comment faire du bien à la planète ? Depuis, je me suis donnée comme mission de vie d’aider les personnes qui veulent devenir végétariennes.
www.commentdevenirvegetarien.fr

Laisser un commentaire